Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.

Commander le livre aux Presses de l’université Laval
Commander le livre en euros
Livre suivant
Lire l’introduction
Lire quelques extraits

Lettres angloises, ou Histoire de Miss Clarisse Harlove, PUL, 2007, 641 p.

Une jeune fille riche, séduisante et vertueuse est sommée d’épouser un ignoble fermier enrichi pour d’obscures raisons d’héritage. Un jeune homme noble, non moins séduisant, mais beaucoup moins vertueux, lui propose ses secours. Clarisse succombera-t-elle à l’irrésistible Lovelace ? Ou Lovelace se laissera-t-il prendre au jeu héroïque de Clarisse ? Entraînée de catastrophe en catastrophe, la jeune fille prend bientôt la stature d’une véritable héroïne tragique des temps modernes.

L’Europe entière des Lumières a pleuré sur le sort de Clarisse, dont l’histoire se diffusa hors d’Angleterre essentiellement dans la traduction de l’abbé Prévost. Clarisse inspira Diderot et Rousseau ; Balzac en fait le plus grand cas. Nombre de séries télévisées se nourrissent encore des dispositifs fictionnels inventés par Richardson.

On trouvera ici les meilleures pages de ce roman fleuve dans le texte original de Prévost, annotées et accompagnées des illustrations qui ornèrent les nombreuses éditions du dix-huitième siècle. L’introduction retrace la genèse du roman, sa réception, et dégage les caractéristiques fondamentales de ce dispositif fictionnel redoutablement efficace.

 

641 pages, 966 notes, 43 illustrations, introduction de 55 pages avec bibliographie, texte et ponctuation de l’édition française originale de 1751.