Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p. Commander le livre
Livre suivant
Lire un extrait : « Les Salons de Diderot, ou la rhétorique détournée ».

Détournements de modèles, Toulouse, EUS, 1998, 344 p.

L’œuvre d’art se situe au croisement de deux temporalités : celle de la réalité historique contemporaine et celle de la tradition artistique. Or la première ne peut influencer la seconde qu’indirectement, en empruntant le détour du modèle hérité, qu’elle investit pour mieux le subvertir.

La notion de détournement de modèle semble donc permettre d’articuler le devenir de la production artistique et celui des valeurs de la communauté au sein de laquelle elle s’inscrit.

 

Détournements de modèles : l’art au second degré (Présentation de Sylvie Ballestra-Puech)

PREMIERE PARTIE : LA FILIATION

Du chant homérique au vase funéraire : les funérailles de Patrocle (Claude Pouzadoux)

  • I. Du poème homérique au vase apulien
    • L’action
    • La représentation
  • II. Du mythe au rite
    • Le moment féminin
    • Le groupe au trépied
  • III. Du guerrier au héros : les thèmes de l’éloge
    • Héroïser le défunt
    • Châtier l’adversaire
    • Image et épitaphe
    • Epitaphios eikon
  • Bibliographie

Détournements du portrait héroïque dans les Vrais portraits et vies d’André Thevet (Patricia Eichel-Lojkine)

  • I. La « citation » de portraits héroïques
    • Une figuration archaïque
    • La relation au texte
  • II. Détournements vers le pittoresque
    • Le pittoresque documentaire
    • Le pittoresque antique
    • Le pittoresque exotique
    • L’exotisme chez Thevet et Boissard
  • III. Détournements vers le singulier
    • La transposition d’événements historiques
    • Du singulier à l’énigmatique
    • De l’objet à la posture énigmatique
  • Pour conclure
  • Bibliographie

De la peinture mythologique à la mythologie de la peinture : l’exemple de Velàzquez (Sylvie Ballestra-Puech)

  • I. Scène de genre ou peinture mythologique ?
    • Travail et loisir
    • Deux moments d’un récit mythologique
    • Une composition allégorique
  • II. Mythe et représentation
    • Le récit d’Ovide
    • Le choix de Velàzquez
    • Le travail sur le mythe : structure et motifs
  • III. Mythologie et tradition picturale
    • Le choix du moment représenté
    • L’insertion de la référence mythologique
    • Le peintre et ses modèles
  • Bibliographie

DEUXIEME PARTIE : LA TRANSPOSITION D’ART

De la musique à la peinture : la théorie des modes dans les Discours d’Antoine Coypel (Corinna Gepner)

  • I. Le mode, expression des passions
    • Introduction de la notion de mode
    • L’emploi du mode dans les textes sur la peinture : Poussin et l’Académie
  • II. Le coloris et l’expression des passions
    • Le coloris affectif
  • III. Peinture et langage : quelques enjeux de la théorie des modes
    • Le coup d’œil
    • Une structure harmonique
  • Bibliographie

Théâtre et peinture : fonctions des décors dans la dramaturgie de la tragédie lyrique de Lully à Rameau (Camille Guyon-Lecoq)

  • I. Le rapport entre les paroles et les images dans la tragédie lyrique : le détournement du modèle de la tragédie parlée
    • La liberté vis-à-vis des règles accroît l’importance du décor
    • Le décor comme « pré-texte »
    • Le décor comme élément essentiel de l’action
  • II. La peinture : modèle ou miroir des décors d’opéra ?
    • Le modèle pictural
    • La subversion de l’esthétique picturale par la tragédie lyrique
    • Réalité et illusion
    • Bibliographie

Le modèle pictural dans les portraits des Mémoires d’Outre-Tombe de Chateaubriand (Fabienne BERCEGOL)

  • I. Un modèle détourné : l’ekphrasis
  • II. Rivalité du peintre et de l’écrivain ?
  • III. La référence picturale et ses détournements
  • IV. Modèle pictural et rhétorique du portrait
  • Bibliographie

TROISIEME PARTIE : LA FIGURE DU PEINTRE

Géricault dans La Semaine sainte (Nathalie Piégay-Gros)

  • I. Le double jeu avec le modèle
    • L’ekphrasis absente
    • Les illustrations à distance
  • II. Le prisme de la peinture
    • L’avant-peindre
  • III. Roman historique et roman du peintre
    • Un roman « en costume »
  • IV. L’animation du tableau ou l’hypotypose inversée
  • V. Peinture / Réel : du symbolique au politique
  • Bibliographie

Fernand Léger par Blaise Cendrars : détournements en chaîne (Luce Briche)

  • I. Fernand Léger, figure rhapsodique de L’Homme foudroyé
    • Le peintre hors de son atelier
    • Un personnage manipulé par le texte
    • Le peintre mis en texte ou la peinture prise au mot
  • II. La grande copine : profondeurs d’une absence
    • « Le plus beau poilu de la guerre »
    • Communauté initiatique du peintre et du poète : la guerre
    • Dessins que l’on ne voit pas
  • III. Tentative d’un partage des voix entre le peintre et le poète
    • Cendrars à la recherche de la « voix »
    • Dialogue du peintre et du poète, un entretien infini
  • Bibliographie

Le peintre et l’écriture dans Féerie pour une autre fois de L.-F. Céline (Xavier Tallon)

  • I. Folklore montmartrois et « mouron d’être artiste »
  • II. « La faille qu’il disait à personne », ou les représentations inachevées
  • Bibliographie

QUATRIEME PARTIE : L’IMAGE DANS LE TEXTE

Les Salons de Diderot, ou la rhétorique détournée (Stéphane Lojkine)

    • Une affaire de rituel, plutôt que de traduction
  • I. Reconstruire le modèle rhétorique
    • Reconstruire le référent culturel : le Saint Victor de Deshays
    • Détournement du référent culturel, constitution d’une morale laïque
    • La critique contre l’éloge
  • II. Du référent culturel au référent visuel
    • Un dispositif purement iconique
    • Le coup d’œil comme valeur
    • Les trois paradoxes du nouveau dispositif iconique
    • Le piquant de la toile
    • Subversion de la hiérarchie des genres, primat de la conjoncture
  • III. Vers un modèle encyclopédique
    • La structure
    • La poétique des ruines : parcours et déception
    • Les natures mortes de Chardin
    • Bibliographie

Baudelaire et la photographie : un modèle en négatif (Philippe Ortel)

  • I. La construction du modèle
    • L’image cruelle
    • Un voyage à Cythère
    • Un système de réductions
  • II. Le modèle en accusation
    • Structure du « Public moderne et la photographie »
    • Valeurs et contre-valeurs
    • Champ et contre-champ
    • De la symétrie au supplément
  • III. Le modèle dédoublé
    • La photographie, modèle herméneutique de l’histoire
    • La photographie, modèle heuristique d’une crise du langage
  • IV. Un modèle poétique
    • Le photographique
  • Bibliographie

Les Auteurs

Crédits photographiques

Table des matières