Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Jacob recevant la tunique de Joseph - Vélasquez
Jacob recevant la tunique de Joseph - Vélasquez Auteur : Velasquez, Diego Rodriguez de Silva y (1599-1660)

Datation : 1630

Source textuelle : Genèse XXXVII, 31-35 (Bible de Jérusalem, p. 86)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Joseph
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Chien / Houlette / Les personnages font groupe et constituent la scène / Main masquant le visage / Sol en damier / Tapis, draperie au sol

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 223 * Largeur 250 cm

Lieu de conservation : Escurial, Monastère de San Lorenzo

Bibliographie : José López-Rey, Velázquez (cat), Cologne, Taschen, 1996 (2 volumes), n° 43, p. 103, tome II
Notice n° A0093   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : On fait croire à Jacob que Joseph est mort (Bible d’Utrecht) // Ruben montre à Jacob la tunique de Joseph - le Guerchin // Le Banquet chez Lévi - Véronèse

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Tableau commandé pour le Palacio Real del Buen Retiro à Madrid.

Analyse de l’image :
     Les frères de Joseph l’ayant vendu à des marchands madianites tachent sa tunique avec du sang de bouc et font croire au vieux Jacob que son plus jeune fils a été dévoré par une bête sauvage.
    La scène que nous avons sous les yeux est une scène de mystification, construite par les frères de Joseph pour abuser Jacob. Elle renvoie à une scène factice, de la mort de Joseph, une scène virtuelle, invisible. La tunique tachée de sang est l’instrument central de cette mystification. Vélasquez la déporte légèrement vers la gauche, de façon à ménager entre Jacob et ses fils un espace vide, un vide central autour duquel tous semblent méditer (voir notamment l’attitude du frère le plus proche de Jacob, en tunique rouge, une main contre son menton). Ce vide est quand même occupé par la canne paternelle, tombée à terre, qui désigne l’enjeu de la mystification : qui relèvera cette canne, qui récupèrera le sceptre paternel ?
   Le chien, au premier plan à droite, semble aboyer contre les frères mystificateurs : s’agit-il du chien de Joseph, indigné de ce qui s’est tramé contre son maître ? Il sert en même temps d’embrayeur visuel pour la scène, comme le chien du Banquet chez Lévi de Véronèse.
   (Communication de Jean-Raymond Fanlo au séminaire « Ruses de la Fiction », octobre 2011)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Escurial, Monastère de San Lorenzo
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.