Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les hasards heureux de l’escarpolette - Fragonard
Les hasards heureux de l’escarpolette - Fragonard Auteur : Fragonard, Jean-Honoré (1732-1806)

Datation : 1767

Sujet de l’image : Sujet de genre
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objet indexé dans l’image : Treille, pergola, claustra

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 81 * Largeur 64,2 cm

Lieu de conservation : Londres, The Wallace collection

Bibliographie : Dominique Jarassé, La peinture fçse au 18e s, Terrail, 1998, p. 93
P. Rosenberg et M.-A. Dupuy, Fragonard (cat), RMN, 1987, fig. 7, p. 226
Notice n° A0413   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le premier baiser de l’amour (La Nouvelle Héloïse, Rey 1761 fig1) - Gravelot // Panneau décoratif à l’escarpolette - Lancret

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Collé dans ses Mémoires rapporte que Doyen, pendant que son Miracle des Ardents était exposé au Salon de 1767, reçut d’un homme de la Cour (le baron de Saint-Julien) une commande égrillarde qu’il refusa avec indignation, avant d’adresser le commanditaire à Fragonard. Il s’agissait de peindre la maîtresse du commanditaire « sur une escarpolette qu’un évêque mettrait en branle. Vous me placerez de façon moi, que je sois à portée de voir les jambes de cette belle enfant et mieux même ».
3. Le tableau a été gravé par N. Delaunay (Paris, Bnf, Cabinet des estampes).

Analyse de l’image :
     À droite, un abbé dirige le mouvement de la jeune dame sur la balançoire au moyen de deux cordes. A gauche, un jeune homme, le commanditaire, est renversé par l’arrivée de l’escarpolette. Déséquilibrée bégalement, la jeune dame perd sa pantoufle. En tombant, le jeune homme a renversé la claustra sur laquelle courait un rosier. À l’extrême gauche, une statue d’Amour, un doigt sur les lèvres, fait « Chut ! ».

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Londres, The Wallace collection
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 13/12/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.