Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le triomphe de la Justice - Durameau
Le triomphe de la Justice - Durameau Auteur : Durameau, Louis-Jean-Jacques (1733-1796)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1767 (pièce ou n° 155 / 243)

Datation : 1767

Sujet de l’image : Sujet allégorique. La Justice
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 351, * Largeur 462 cm

Lieu de conservation : Rouen, Palais de justice

Bibliographie : Diderot, Salons de 1767-69, éd. Bukdahl, Delon, Lorenceau, Hermann, 1990, n° 42 après p. 402 ; texte p. 436
G. Faroult, G. Scherf, Ch. Leribault &alii, L’Antiquité rêvée, Gallimard, 2010, fig. 64, p. 92
Notice n° A0423   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Justice et la paix - Corrado Giaquinto

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Destiné à être placé dans la Chambre criminelle du parlement de Rouen, il est encore aujourd’hui dans le Palais de justice de cette ville.

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1767 :
    « Par M. Durameau, Agréé.
    155. Le Triomphe de la Justice.
    La Justice traînée sur son Char par des Licornes blanches, symbole de la Pureté, couronne l’Innocence qui se jette entre ses bras. La Prudence, la Concorde, la Force, la Charité & la Vigilance l’accompagnent. Elle foule aux pieds la Cruauté & l’Evie désignées par le Loup & le Serpent, & brave les efforts de la Fraude, qui, laissant tomber l’étendatd de la Rébellion, veut s’opposer à son passage.
    Tableau de 10 pieds 8 pouces de haut, sur 14 pieds de large. Il doit être placé dans la Chambre Criminelle du Parlement de Rouen. »
   
   Mercure de France, octobre 1767, p. 162-163 :
    « Un des grands tableaux que le public a jugé digne de son attention par les beaux effets qu’il produit, est celui où l’Innocence est représentée se jettant dans les bras de ma Justice, après avoir terrassé les monstres qui la persécutoient. On y voit Thémis, la balance en main, & traînée sur son char par de slicornes, couronner l’Innocence, caractérisée par un agneau. La Prudence, la Force, & diverses vertus l’environnent. Elle foule aux pieds le loup & le serpent, symboles de la Cruauté, de l’Envie, & brave les efforts de la Fraude. Celle-ci, qui laisse tomber l’étendard de la Rebellion, veut en vain s’opposer à la marche de la Justice. Dans cette composition allégorique, peinte par M. Du Rameau, pour être placée dans la chambre criminelle du Parlement de Rouen, l’auteur a mis tout le feu du génie & a rendu tous les objets dans le beau caractère de dessein, dont il a puisé les principes à Rome. »


Sujet de recherche : S. Lojkine, De la figure à l’image : l’allégorie dans les Salons de Diderot
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Rouen, Palais de justice
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.