Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les Adieux de Renaud à Armide - Charles Coypel
Les Adieux de Renaud à Armide - Charles Coypel Auteur : Coypel, Charles-Antoine (1694-1752)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1725
Datation : 1725

Source textuelle : La Jérusalem délivrée, chant 16 (Renaud dans le jardin d’Armide)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Les personnages font groupe et constituent la scène / Personnage interposé

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 105 * Largeur 81 cm

Lieu de conservation : Paris, Collection Elie de Rotschild

Bibliographie : Michael Levey, L’Art du XVIIIe siècle, Flammarion, 1993, n° 46, p. 51
Notice n° A0456   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Renaud désarme Armide (JD ch16) - Vanloo // Renaud abandonne Armide (version de la villa Valmarana) - Tiepolo // Renaud quitte Armide - Poussin // Armide tente de se suicider - Bottani

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche : « C. AN. COYPEL »
2. En 1725, on joue à l’hôtel de Bourgogne une Armide de Jacques Bailly, parodie de celle de Lully.
L’Armide de Lully et Quinault est jouée à Paris au théâtre du Palais-Royal en 1686, 1688, 1703, 1713, 1714, 1724, 1746, 1747. A ces représentations, il faut ajouter celles de Bruxelles, de Fontainebleau et de Versailles.

Analyse de l’image :
     Le chevalier Renaud quitte la magicienne Armide, fermement encadré par ses compagnons Charles et Ubalde venus le chercher, pour rejoindre l’armée des Croisés devant Jérusalem : sans lui la victoire ne peut être acquise. Au fond, on distingue la palais rond d’Armide où l’enchanteresse avait emprisonné le jeune homme dans les liens de l’amour. Derrière le bras gauche de Renaud, le grand bouclier brillant est celui que les compagnons de Renaud lui tendirent pour lui faire honte de son allure efféminée et le ramener à ses devoirs guerriers. Les lamentations d’Armide au départ de Renaud (on la voit ici retenant son jeune amant par sa tunique) connurent développements et succès dans l’opéra baroque du 17e et du 18e siècle (Lully, Armide ; Haendel, Rinaldo ; Haydn, Armida).
    D’après La Jérusalem délivrée du Tasse, fin du chant XVI (st. 56sq), Armide charge Renaud d’invectives au moment de son départ, et le menace d’une terrible vengeance. Mais l’opéra préfèrera à la figure diabolique de cette furie vengeresse les tendres lamentations désespérées d’une amante éplorée, à la manière d’Ariane abandonnée à Naxos par Thésée, ou de l’Olympe de l’Arioste abandonnée par Biren.


Sujet de recherche : S. Lojkine, La Scène de roman, chap. 2 (La Jerusalem délivrée)
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Collection Elie de Rotschild
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.