Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Aumône à Edmond de ses enfants (Paysan perverti, Esprit 1782, fig79) - Binet
Aumône à Edmond de ses enfants (Paysan perverti,  Esprit 1782, fig79) - Binet Auteur : Binet, Louis (1744-1800)
Œuvre signée.
Graveur : Le Roy, Jacques (1739-?)

Cette notice fait partie d’une série : Rétif de la Bretonne, Le Paysan perverti, Paris, Esprit, 1782 (pièce ou n° 82 / 85)

Datation : 1782

Source textuelle : Rétif de la Bretonne, Le Paysan perverti (1782) éd. François Jost, L’Age d’homme, 1977, t. 2, p. 355

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objet indexé dans l’image : Tableau sur le mur

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Technique utilisée : Eau forte

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, BNF Rés. Smith-Lesouëf 1490
Notice n° A0793   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Binet Inv[enit] », à droite « J.a Le Roy Scul ».
2. Tome IV. Lettre CCXL. Planche en regard de la p. 110.

Analyse de l’image :
    79e figure.
   Sujet. Edmond persévérant à se punir autant qu’il avait persévéré dans le vice, demeure pauvre et misérable, malgré son talent : il a perdu un œil, d’un coup de fouet, parti d ela main du fils d’Ursule, et il cherche d’autres mortifications : Il va voir ses enfants à Av**, et leur porte leurs portraits, espérant d’en être rebuté, et voulant dévorer ce mépris. Mais tout le contraire arrive : Ces bons enfants, tous quatre bien élevés, lui montrent la plus tendre pitié, sans le connaître. On voit Edmée-Colette lui donner son étui d’argent et son bracelet : Zéphirin cherche sa montre : Laure lui présente un mouchoir neuf. Parangon, qui est le plus grand, a donné une pièce de monnaie.
   
   Edmond reçoît anonymement des cadeaux de ses enfants naturels et leur offre leurs portraits qu’il a peints.


Sujet de recherche : B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rétif
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 2101596 du 26/01/20    Cliché n° B48901
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 06/09/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.