Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Orgie et profanation chez Gernande (Nlle Justine, 1799, ch15, fig29)
Orgie et profanation chez Gernande (Nlle Justine, 1799, ch15, fig29) Auteur : Bornet, Claude, peintre et graveur du XVIIIe siècle

Cette notice fait partie d’une série : La Nlle Justine ou les malheurs de la vertu, [Colnet du Ravel] 1797 [1799] (pièce ou n° 30 / 41)

Datation : entre 1797 et 1799

Source textuelle : Sade, Donatien Alphonse François, marquis de (1740-1814) La Nouvelle Justine, Chapitre XV, Pléiade, p. 909

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objet indexé dans l’image : Tableau sur le mur

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Enfer 2507 (3)
Notice n° A0986   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Fête de la Vierge (Nlle Justine, 1799, ch10, fig18)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « T. III. », à droite « P. 327. »

Analyse de l’image :
     Dans le château de Gernande, un salon a été disposé avec « tous les meubles nécessaires au libertinage et à la férocité » d’une part, d’autre part les « différents attributs de toutes les religions de la terre » et notamment « l’effigie du prétendu Dieu de l’univers, sous la figure d’un vieillard » (p. 903). Verneuil répartit les assistants par couples et leur fait tirer au sort à chacun « une lubricité quelconque ». Mme de Verneuil mère ayant été molestée et violée par son propre fils Victor, sa fille Cécile lui est offerte en récompense. La gravure représente le moment de la récompense : Cécile est agenouillée sur le « saint sopha ». Laurette, une autre fille de Verneuil, est placée sur les reins de Cécile. Victor sodomise sa sœur. Derrière lui sont Verneuil le père, puis John. A droite, de dos, Mme de Gernande ou Mme de Verneuil. En bas à gauche, Bressac sodomise un giton ; au-dessus, Gernande est entrepris par Lili. Au fond, Dorothée s’offre à Constant. Puis le graveur semble avoir pris quelques libertés avec le texte.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 05/11/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 17/08/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.