Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Charité romaine - Lagrenée
La Charité romaine - Lagrenée Auteur : Lagrenée dit l’aîné, Louis-Jean-François (1725-1805)

Datation : 1782

Source textuelle : Valère Maxime (1er s. av/apr JC) V, 4, 7, ext. 1

Sujet de l’image : Sujet historique. La Charité romaine
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Bas de colonne(s) / La scène est observée par effraction / Scène à deux

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 62 * Largeur 73 cm

Lieu de conservation : Toulouse, Musée des Augustins

Bibliographie : Le Goût de Diderot. Greuze, Chardin, Falconet, David, Hazan, 2013, Cat. 61, p. 223 et notice p. 336
Notice n° A1159   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Charité romaine - Bachelier // Lucidor au cachot de Nabal (Dessins pour les Voyages imaginaires) - Marillier

Analyse de l’image :
     Texte de Valère Maxime :
    « Le même éloge pourrait venir à l’esprit à propos du sens de ses obligations qu’a manifesté Péro : lorsque son père Cymon fut frappé par une infortune semblable et soumis à une détention identique, alors qu’il était déjà d’une extrême vieillesse, elle l’a pris au sein comme un bébé, et l’a nourri. Étonnement et stupéfaction frappent les regards, quand ils voient cette attitude représentée en image, et les conditions qui ont entouré cette situation autrefois se renouvellent dans l’admiration qu’éveille le spectacle qu’on en a maintenant, les contours muets qui sont ainsi donnés aux corps faisant croire qu’on aperçoit la vie et le souffle qui les animaient. Et il est inévitable que l’esprit aussi éprouve cela, quand la représentation encore plus efficace qu’en propose la littérature l’incite à retrouver le passé à la place de ce qu’elle lui donne maintenant. » Dans Hygin, on trouve la phrase suivante : « Xanthippé donna à son père Mycon emprisonné, avec son lait, l’aliment qui lui conserva la vie. » (Hygin, Fables, CCLIV.)
   
   Mercure de France, octobre 1765, p. 161 :
    « Il y a dans ce petit tableau de la Charité romaine une intelligence d’expression sur le visage de la fille qui soutient avec son lait la vie de son père, que nous ne devons pas obmettre. L’idée d’avoirn peint l’inquiétude de cette fille sur ce secret si cher à sa tendresse, en appercevant un Garde qui peut voir son action à travers les barreaux de la prison est infiniment heureuse. Nous n’avons pas connoissance qu’elle eût été employée avant M. de la Grenée. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Toulouse, Musée des Augustins
Traitement de l’image : Image Web
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/01/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.