Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Rivage dans les Alpes ? - Vernet
Rivage dans les Alpes ? - Vernet Auteur : Vernet, Claude Joseph (1714-1789)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1767 (pièce ou n° 39 / 243)

Datation : 1767

Sujet de l’image : Marine
Dispositif : Petite(s) scène(s) dans un paysage ou une fabrique

Objet indexé dans l’image : Les personnages sont disséminés dans une vue

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 96 * Largeur 129 cm

Lieu de conservation : Localisation actuelle inconnue

Bibliographie : Diderot, Salons de 1767-69, éd. Bukdahl, Delon, Lorenceau, Hermann, 1990, Reproduction après p. 130, Texte p. 210
Notice n° A1203   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. A rapprocher du « Paysage avec pont et cascade » du Museum and Art Gallery de Cheltenham, signé et daté « Joseph Vernet fecit 1758 » (Vernet, Musée de la Marine, 1976, n° 52).

Analyse de l’image :
     Ce tableau a été identifié dans DPV comme celui du 6e site de la Promenade Vernet. On se demande comment. Diderot insiste longuement sur « une fabrique de vieilles arcades » : je ne vois rien de tel ici ; sur « une espèce de phare », qu’on cherche ici en vain ; sur « une échappée de mer qui s’étendait à l’infini », alors que l’horizon est ici barré par un pont et une montagne.
    Tout porte à croire que Vernet a peint ici une rivière et non un bord de mer.


Sujet de recherche : S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 4, La relation esthétique
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Localisation actuelle inconnue
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 27/02/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.