Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Morden découvre Clarisse malade (Clarisse, Barde/Mér. 1785 fig19) - Schellenberg
Morden découvre Clarisse malade (Clarisse, Barde/Mér. 1785 fig19) - Schellenberg Auteur : Schellenberg, Johann Rudolph (1741-1806)

Cette notice fait partie d’une série : Richardson (trad. Le Tourneur), Clarisse Harlowe, Genève, Paris, 1785 (pièce ou n° 19 / 21)

Datation : entre 1784 et 1785

Source textuelle : Richardson, Clarissa L474 (Arrivée de Morden)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, eau-forte
Dimensions :  Hauteur 13 * Largeur 7,9 cm

Lieu de conservation : Madison Wisconsin, Memorial Library, PR3664 C4 F5 1785 (Special Collections)
Notice n° A1265   (n°19 sur 21)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Problème d’attribution des auteurs.
1. Au-dessus de la gravure à gauche : « N°: XIX. » (N barré)
Aucune signature visible sous la gravure.
2. Vol. 9, face à la p. 444. Lettre LV. M. Belford à M. Lovelace. A 8 heures du soir.


Analyse de l’image :
    Le colonel Morden, cousin et tuteur de Clarisse rentré d’Italie où il était depuis le début des aventures de Clarisse, la découvre chez Mme Smith. La logeuse a introduit Belford et Morden dans la pièce où Clarisse se reposait sous la surveillance d’une garde et de Mme Lovick, sa voisine, qui la soigne. Un paravent, devant la fenêtre, dissimule le cercueil que Clarisse a acheté; Morden s’y est également caché au moment où Clarisse ouvrira les yeux (CH1985, L474 pp. 1350-1353; CH1999II, p. 608-610).


Sujet de recherche : B. Tane, Roman&Illustration, chap. Richardson
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
Photographie sur papier    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 03/03/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 16/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.