Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Allégorie à la mort du Dauphin - Lagrenée
Allégorie à la mort du Dauphin - Lagrenée Auteur : Lagrenée dit l’aîné, Louis-Jean-François (1725-1805)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1767 (pièce ou n° 19 / 243)

Datation : 1767

Sujet de l’image : Allégorie
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Génie, dieu ou ange volant / Lit de mort / Rideau(x) de lit

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 129 * Largeur 97 cm

Lieu de conservation : Fontainebleau, Musée national du château

Bibliographie : Diderot et l’art de Boucher à David (cat), 1984, n°83, pp. 289-295
Michael Levey, L’Art du XVIIIe siècle, Flammarion, 1993, n° 234, p. 228
Diderot, Salons de 1767-69, éd. Bukdahl, Delon, Lorenceau, Hermann, 1990, p. 148
Notice n° A1632   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Mort de Germanicus - Poussin // La Mort de Louis XIII - Jean-François de Troy

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Commandé par le duc de La Vauguyon. 3. Lagrenée s’est ici visiblement inspiré pour la composition de La Mort de Germanicus de Poussin. La reproduction en noir et blanc du cat. « Diderot et l’art » est inversée par rapport à celle-ci. Comparer avec la gravure de Demarteau l’aîné d’après C. N. Cochin, allégorie sur la mort du dauphin intitulée « La mort a révélé le secret de sa vie », n°141 de l’œuvre, Cote Bnf Estampes qb1 1765, cliché 53B11538. L’écusson aux armes du dauphin irradie de derrière un rideau qui se déchire.

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1767 :
    « Par M. La Grenée, Professeur.
    19. Monseigneur le Dauphin mourant, environné de sa famille. Monseigneur le Duc de Bourgogne lui présente la Couronne de l’immortalité.
    Tableau de 4 pieds de haut, sur 3 de large.
    Ce morceau, commandé par M. Le Duc de la Vauguyon, étoit fini avant la mort de Madame la Dauphine. On lit sur son visage la perte que la France alloit faire de cette auguste Princesse, honorable victime de l’amour conjugal. »
   
   Chez Diderot, le titre du tableau est : « Le Dauphin mourant, environné de sa famille ». Le dauphin mourut de la tuberculose à Fontainebleau le 20 décembre 1765. Son épouse Marie Josèphe de Saxe, que l’on voit ici assise à son côté, le veilla si bien que, contaminée par lui, elle mourut à son tour le 13 mars 1767. Le jeune duc de Bourgogne revient ici d’entre les morts pour une apparition surnaturelle, nu et en cordon bleu...

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Fontainebleau, Musée national du château
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/09/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.