Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Sacripant désarçonne Renaud (Roland furieux Franceschi 1584 ch2) - G. Porro
Sacripant désarçonne Renaud (Roland furieux Franceschi 1584 ch2) - G. Porro Auteur : Porro, Girolamo (1520-1604), graveur, dessinateur et écrivain d’art

Cette notice fait partie d’une série : Lodovico Ariosto, Orlando furioso, Venise, F. Franceschi, 1584 (pièce ou n° 2 / 46)

Datation : 1584

Source textuelle : Roland furieux, chant 02 (Bradamante trahie par Pinabel)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Résac yd 396
Notice n° A2334   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Renaud et Sacripant arrêtés par un valet (Rol furieux Venise Valgrisi 1562 ch2)

Analyse de l’image :
        Si la gravure de Girolamo Porro reprend grosso modo l’organisation narrative de celle de l’édition Valgrisi, la théâtralisation de ce qui fait désormais scène au premier plan est nette. Angélique assiste en spectatrice au combat de Sacripant monté sur Bayard qui se cabre face à Renaud brandissant l’épée Flamberge. Le combat est spectaculaire.    Au second plan à droite, l’intervention du valet envoyé par l’ermite pour séparer les combattants est nettement dissociée du combat du premier plan.    La fuite d’Angélique dans les bois passe à gauche : cette inversion droite/gauche est courante quand on passe de Valgrisi à Franceschi, Girolamo Porro ayant probablement travaillé au dessin dans le même sens que les gravures achevées de l’édition Valgrisi.    Toujours à gauche, la rencontre d’Angélique et de l’ermite est disposée beaucoup plus haut que dans l’édition Valgrisi : tout ce premier épisode, qui tient dans les 20 premières strophes du chant II, occupe désormais les trois quarts de la gravure. Ce n’est d’ailleurs pas à proprement parler la rencontre avec l’ermite que G. Porro a représentée, mais la lecture du livre magique qui va susciter le valet.    L’épisode de Bradamante et de Pinabel, installé à droite dans l’édition Valgrisi, passe ici à gauche et est dissocié en quatre temps différents, la rencontre de B. et de P., l’appel du messager pour Marseille (plus bas au centre), le cheminement côte à côte de B. et de P., et la descente de Bradamante dans le ravin (tout en haut à gauche).    À droite, la représentation de Paris ne se contente pas d’une simple forteresse de convention, comme à gauche dans l’édition Valgrisi : autour des murailles, on voit les soldats s’affairer à creuser des fossés (cf. str. 25).


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 2315005 du 03/10/20
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 08/02/2004
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.