Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Pamela cachée, on repêche sa robe dans l’étang (Pamela 1742, vol. 1) - Hayman
Pamela cachée, on repêche sa robe dans l’étang (Pamela 1742, vol. 1) - Hayman Auteur : Hayman, Francis (1708-1776)
Œuvre signée.
Graveur : Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)

Cette notice fait partie d’une série : Richardson, Pamela or virtue rewarded, 4 vol., Londres, 1742 (pièce ou n° 5 / 29)

Datation : 1742

Source textuelle : Richardson, Pamela (1740) jeudi, ven, sam, dim, les 28, 29, 30 & 31e jours de mon triste esclavage (p.374)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° A3796   (n°5 sur 29)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Lovelace dans le bûcher (Clarisse, Nourse 1751, fig4) - Eisen // Pamela cachée, on repêche sa robe dans l’étang (Pamela, Leipzig, 1750, fig.5) -  // Pameal simule son suicide (Pamela 1741)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. En haut à droite, « Vol. I p. 290. » En bas à gauche, « F. Hayman inv. », à droite « H. Gravelot sculps. »

Analyse de l’image :
     Pamela décide de s’enfuir de chez Mme Jewkes, qui la retient prisonnière sur l’ordre de M. B. Elle jette dans le vivier sa jupe et son mouchoir de cou mais Mme Jewkes a fait changer la serrure de la porte ; Pamela échoue à franchir la muraille du parc et se blesse. Elle songe à se suicider par noyade. Mais sa blessure l’oblige à s’allonger sur l’herbe et à méditer :
    « Que fais-tu donc ici, présomptueuse Pamela ? Quitte au plus-tôt ces dangereux bords : éloigne-toi incessamment de cette eau fatale, dont les tristes murmures durant cette tranquille nuit, semblent te reprocher ta témérité ! Ne tente pas la bonté divine sur ce gazon qui a été le témoin de tes criminels desseins… » (Pp. 374-375.)
    Pamela se réfugie alors « dans le coin d’un bâtiment détaché, où l’on tient du bois et du charbon pour l’usage de la famille. » Le lendemain matin, Mme Jewkes et ses domestiques cherchent Pamela partout. Nanon trouve le mouchoir, la coiffure et la jupe de Pameal dans l’eau du vivier. C’est Nanon finalement qui trouvera Pamela plus morte que vive (p. 379).

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/09/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.