Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le Gibet de Montfaucon (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Yan Dargent
Le Gibet de Montfaucon (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Yan Dargent Auteur : Dargent, Jean Édouard, dit Yan Dargent (1824-1889)
Graveur : Burgun, Georges Marcel, peintre (et graveur ?) français du 19-20e siècle

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 75 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 14e siècle. France

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 13,8 * Largeur 12,8 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3979   (n°11 sur 30)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « YAN’ D », à droite « G. BURGUN ». 2. Chapitre XXVI, « Décadence de la France féodale. Les fils de Philippe le Bel. (1314-1328.) », p. 337.

Analyse de l’image :
    Persécution des ministres de Philippe le Bel sous le règne de son fils aîné Louis Hutin. « Enguerrand de Marigni, gentilhomme normand, grand chambellan et trésorier du feu roi, avait été, dans les derniers temps de Philippe le Bel, comme un second roi dans le royaume. les princes n’étaient rien devant lui. Charles de Valois le fit prendre, avec la plupart des fonctionnaires qui avaient servi sous lui, et le fit mettre en jugement devant un tribunal de barons et de chevaliers, sans y appeler les gens de loi. Comme Louis Hutin ne paraissait pas disposé à le faire mourir pour les pilleries qu’on lui imputait, Charles de Valois l’accusa d’avoir voulu ensorceler le roi et les barons. Louis Hutin alors l’abandonna, et, par jugement des barons, Enguerrand de Marigni fut pendu au gibet où l’on pendait les voleurs, à Montfaucon (30 avril 1315). Le peuple, qui lui attribuait d’avoir conseillé la maltôte et la fausse monnaie, était d’accord avec les nobles pour approuver qu’on le mît à mort. Cependant Charles de

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/12/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.