Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Quae supra nos, nihil ad nos / Châtiment de Prométhée (Emblèmes d’Alciat, 1551)
Quae supra nos, nihil ad nos / Châtiment de Prométhée (Emblèmes d’Alciat, 1551)
Cette notice fait partie d’une série : Emblèmes d’Alciat, Lyon, Guillaume Rouillé, 1551 (pièce ou n° 22 / 28)

Datation : 1551

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Prométhée

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, RES P-Z-851, P. 112
Notice n° A4098   (n°12 sur 14)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Dans la traduction d’Aneau (1549), avec la même image :
Ce qu’est sur nous, est rien à nous.
Au mont Caucas Prometheus estaché
Ha foye, & coeur par ung Aigle arraché,
Et se repent d’avoir l’homme formé,
Damnant le feu par larcin allumé.
Des sages sont rongez coeurs curieux,
Voulans savoir la volunté des Dieux.
Dans la traduction de Lefevre (1536), avec une image plus simple :
Rien toucher ce qui est sur nous.
Prometheus ung homme feist,
Et puis osa luy donner ame :
Dont son cueur a jamais souffrit,
Au vaultour qui tousjours l’entame :
En ceste hystoire est donné blasme,
A cil qui tant est mal discret :
Qu’en cueur fol son cerveau affame,
Pour enquerir divin secret.

Analyse de l’image :
    Prométhée enchaîné sur le Caucase, en punition du feu qu’il a donné aux hommes, se fait dévorer le foie par un vautour.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 20/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 05/07/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.