Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Vaincre les plus cruels (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Vaincre les plus cruels (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 5 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Objets indexés dans l’image :
Char / Lion

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4124   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Qu’il n’y a point de force indomptable (Baudoin, 1638) - Briot // L’entrée à Lyon - Rubens // Etiam ferocissimos domari (Emblèmes d’Alciat, 1551)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Etiam ferocissimos domari. [Emblème] IIII.
Romanum postquam eloquium, Cicerone perempto,   
Perdiderat patriae pestis acerba suae :
Inscendit currus victor, iunxitque leones,   
Compulit et durum colla subire iugum :
Magnanimos cessisse suis Antonius armis,   
Ambage hac cupiens significare duces.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Les plus cruelz surmontez.
Apres que Anthoine eust faict mourir
Cicero pere de eloquence :
En cheriot voulut courir,
Conduict par lyons d’arrogance.
Faisant en ce pure jactance,
Que comme lyons se servoient
Mis avoit en obeissance,
Les grans, qui grosse audace avoient.
2. Première version de cet emblème dans l’édition princeps de 1531.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/05/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.