Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Concorde (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
La Concorde (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 7 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4126   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Concordia (Emblèmes d’Alciat, 1551)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Concordia. [Emblème] VI.
Cornicum mira inter se concordia vitae est,   
Mutua statque illis intemerata fides.
Hinc volucres haec sceptra gerunt, quod scilicet omnes   
Consensu populi stantque caduntque duces :
Quem si de medio tollas, discordia praeceps   
Advolat, et secum regia fata trahit.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Concorde. L’on peult parler avec merveilles,
De la paix que chascun voit estre,
Entre la turbe des corneilles,
Qui n’ont jamais valet ne maistre :
Pource les painct on sur le sceptre,
Que le peuple ostoit & donnoit :
Auquel quant discorde scait naistre,
Tout se perd : chascun le congnoist.
2. Première version de cet emblème dans l’édition princeps de 1531.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/05/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.