Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Ce qui est au-dessus n’est pas à portée (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Ce qui est au-dessus n’est pas à portée (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 29 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Prométhée

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4139   (n°13 sur 14)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Quæ supra nos, nihil ad nos. [Emblème] XXVIII.
Caucasia æternum pendens in rupe Prometheus   
Diripitur sacri praepetis ungue iecur.
Et nollet fecisse hominem, figulosque perosus   
Accensam rapto damnat ab igne facem.
Roduntur variis prudentum pectora curis,   
Qui coeli affectant scire, Deumque vices.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Rien toucher ce qui est sur nous.
Prometheus ung homme feist,
Et puis osa luy donner ame :
Dont son cueur a jamais souffrit,
Au vaultour qui tousjours l’entame :
En ceste hystoire est donné blasme,
A cil qui tant est mal discret :
Qu’en cueur fol son cerveau affame,
Pour enquerir divin secret.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 26/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 25/02/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.