Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Corésus et Callirhoé - Luca Giordano
Corésus et Callirhoé - Luca Giordano Auteur : Giordano, Luca (1634-1705)

Datation : 1704   (date conjecturale)

Source textuelle : Pausanias, Description de la Grèce VII, 21, 1-5

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Corésus et Callirhoé

Objets indexés dans l’image :
Perspective d’architecture / Spectateur au premier plan / Statue

Nature de l’image : Dessin à la plume
Technique utilisée : Plume, lavis brun, encre brune, sanguine
Dimensions :  Hauteur 42,1 * Largeur 56 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, inv. 9632, recto
Notice n° A4325   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le Sacrifice d’Iphigénie (esquisse de New-York) - Carle Vanloo // Acte I, Les Ethiopiens fuient Méduse (Lully/Quinault, Persée, 1722) - Duplessis // Le sacrifice d’Iphigénie - Carle Vanloo

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Provenance : Saint-Morys Il n’est pas impossible que la production du dessin ait été d’une manière ou d’une autre motivée par la représentation du Corésus et Callirhoé de La Fosse à la comédie française, à Paris, en 1704. 3. Ce dessin est très certainement une des sources principales d’inspiration de Fragonard, car il a de très forts points communs à la fois avec la version préparatoire d’Angers et la version définitive du Louvre, pourtant fort dissemblables entre elles. Ainsi, la statue de Bacchus est encore conservée dans la version d’Angers, mais Fragonard la relègue en arrière-plan avant de la faire disparaître dans la version du Louvre. Le groupe de femmes au premier plan à gauche est composé chez Giordano d’une mère indifférente au sacrifice qu’elles ne voit pas et d’une jeune fille qui se retourne et voit : on est dans la logique de gradation expérimentée dans le célèbre tableau de Poussin, Les effets de la terreur. La version d’Angers conserve cette opposition des deux femmes, mais en les retourn

Analyse de l’image :
    Le Sacrifice se déroule au pied d’une statue de Bacchus. A droite, Callirhoé est agenouillée et assiste horrifiée au suicide de Corésus qui, à gauche, s’affaisse dans les bras de deux prêtres.


Sujet de recherche : S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 4, La relation esthétique
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : https://www.pop.culture.gouv.fr/ (Plateforme Ouverte du Patrimoine, Joconde)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 24/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/05/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.