Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Allégorie des vices - le Corrège
Allégorie des vices - le Corrège Auteur : Corrège, Antonio Allegri dit le (1489-1534)

Datation : entre 1529 et 1530   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Peinture sur toile
Technique utilisée : Tempera sur toile
Dimensions :  Hauteur 142 * Largeur 85 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, inv. 5927

Bibliographie : E. Coquery et al., Figures de la passion, Musée de la musique, RMN, 2001, ill. 101, p. 212
G. Agosti & D. Thiébaut, Mantegna, Hazan/Musée du Louvre, 2008, n° 153, p. 361
Notice n° A4465   (n°8 sur 28)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Silène barbouillé de mûres - Antoine Coypel // Allégorie des vertus - Le Corrège // Image de l’homme sensuel, enchanté par la Volupté… - Picart > Corrège

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Collection de Louis XIV. Acquis de Mazarin en 1661. 3. Pendant de l’Allégorie des Vertus.

Analyse de l’image :
    Cette composition allégorique est décrite en 1542 dans le studiolo d’Isabelle d’Este au Palazzo Duccale de Mantoue comme « La Force, la Justice et la Tempérance qui apprennent à un enfant à mesurer le temps afin qu’il soit couronné de laurier et acquière la palme ». La Force, la Justice et la Tempérance sont les Vertus cardinales. Le personnage couronné au centre n’est pas un enfant, mais une déesse en armes, probablement Minerve, déesse de la raison. Elle tient le sceptre et le globe, symboles du pouvoir temporel. La femme assise au premier plan à gauche, tenant une épée et une peau de lion (le lion de Némée, trophée d’Hercule), symbolise la force. La femme de droite au second plan pose un compas sur le globe de verre dans lequel un monstre est emprisonné. de la main gauche elle désigne le paysage à l’arrière plan, signifiant que le monde réel EST ce globe de verre qu’un monstre est prêt à trouer. Cette allégorie un peu compliquée doit désigner la Tempérance (mais certainement pas l’Astronomie).

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/04/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/09/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.