Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Mort d’Etienne Marcel (H. Martin, Histoire de France, 1886) - Vaumort
La Mort d’Etienne Marcel (H. Martin, Histoire de France, 1886) - Vaumort Auteur : Vaumort, Édouard (?-1886) peintre sur faïence, p. figures, paysages
Œuvre signée.
Graveur : Guillaume, Jean Baptiste Amédée (1822-1893), graveur

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 86 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 14e siècle. France
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 9,4 * Largeur 13,9 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A4629   (n°6 sur 6)  Notice précédente  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signature très difficile à lire. A 8mm du bas à gauche « E. VAUMORT », complètement en bas à 2,5 cm de la droite « J. GUILLAUME ». 2. Chapitre XXVIII, « Suite de la guerre des Anglais. Étienne Marcel. (1350-1358.) », p. 389.

Analyse de l’image :
     « Marcel, pendant ce temps, marchait de la porte Saint-Denis, qu’il n’avait pu occuper, vers la porte Saint-Antoine, où il avait construit un portail flanqué de tours, et où il voulait se poster pour faire entrer les Navarrois. Les gardes de la porte Saint-Antoine lui refusèrent les clefs, comme avaient fait ceux de la porte Saint-Denis. On en vint aux coups. Une grosse bande des partisans du régent arrivèrent à l’aide des gardes. Etienne Marcel, qui n’avait qu’une cinquantaine d’hommes avec lui, accablé par le nombre, fut massacré avec tous les siens. On dit, mais cela est douteux, que ce fut son ancien ami Jean Maillart qui l’abattit d’un coup de hache. » (P. 389.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Collection particulière (Cachan)
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/09/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.