Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Abigaïl cherche à fléchir David irrité contre son mari - Licherie
Abigaïl cherche à fléchir David irrité contre son mari - Licherie Auteur : Licherie, Louis (1629-1687)

Datation : 1679

Source textuelle : Samuel (1er livre) 25, 20-35 (Bible de Jérusalem, p. 421)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. David et Abigaïl
Dispositif : Accueil, rencontre, reconnaissance

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 139, * Largeur 213, cm

Lieu de conservation : Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts

Bibliographie : Thierry Bajou et alii, Les Peintres du roi, 1648-1793, RMN, 2000, n° 11, pp. 104-105
Notice n° A4753   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Tente de Darius - Le Brun

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. Comparer avec La Tente de Darius, de Le Brun.

Analyse de l’image :
     « Abigaïl est représentée venant offrir à David des vivres qui luy avaoient été refusez par Nabal son mary. Le lieu où l’action s’est passée a donné occasion au Peintre de rendre son sujet agréable, non seulement par les figures de Femmes suivantes d’Abigaïl qu’il avoit à y faire entrer, mais encore par la beauté du paysage, la varieté de ses sites, & la diversité des dons offerts. Si Abigaïl y est peinte avec des charmes & dans une posture humiliée qui mérite de trouver grâce devant David ; d’autre part ce Prince n’y paroît pas moins bien dans la disposition de changer son indignation en des sentimens de paix & d’estime pour cette Femme incomparable, qui se terminent à la prendre pour épouse après la mort de son indigne mary, qui ne survécut que peu de jours. » (Nicolas Guérin, Description de l’Académie royale des arts de peinture et de sculpture. Par feu M. Guérin, secrétaire perpétuel de ladite Académie, Paris, Jacques Collumbat, 1715 ; réimpr. Genève, Minkoff, 1973, pp. 144-145).

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/10/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.