Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Génisse, la chèvre & la brebis en société avec le lion (Fables 68) - Chauveau
La Génisse, la chèvre & la brebis en société avec le lion (Fables 68) - Chauveau Auteur : Chauveau, François (1613-1676)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Fables choisies mises en vers par M. de La Fontaine, in-4°, Denys Thierry, 1668 (pièce ou n° 6 / 115)

Datation : 1668

Source textuelle : La Fontaine, Jean de (1621-1695) Livre I, Fable 6, Pléiade p. 37

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, Rés. Lebaudy in-4 32
Notice n° A4823   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Génisse, la chèvre & la brebis… (La Fontaine, Desaint… 1755) - Oudry // La génisse, la chèvre & la brebis… (La Fontaine, Grandville) // La génisse, la chèvre & la brebis… (Fables de La Fontaine, Hachette 1867) - Doré

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche : « F. C. »
2. Livre I, Fable 6.

Analyse de l’image :
    Le lion et le Cerf tué constituent au 1er plan l’espace restreint de la scène ; la génisse, la chèvre et la brebis, au second plan, constituent l’espace vague des spectateurs.
   Ici, la différenciation des deux espaces est faible : la scène a un public, désigné explicitement dans le texte comme destinataire du discours du lion. Mais entre le lion et son public, nul échange, nulle commune mesure, nul jeu différentiel (comme dans les deux mulets, le loup et le chien...) ; le lion est un roi absolu.
   
   Texte de la fable :
   La Génisse, la Chèvre et leur sœur la Brebis,
   Avec un fier Lion, Seigneur du voisinage,
   Firent société, dit-on, au temps jadis,
   Et mirent en commun le gain et le dommage.
   Dans les lacs de la Chèvre un Cerf se trouva pris ;
   Vers ses associés aussitôt elle envoie :
   Eux venus, le Lion par ses ongles compta,
   Et dit : Nous sommes quatre à partager la proie ;
   Puis en autant de parts le Cerf il dépeça ;
   Prit pour lui la première en qualité de Sire :
   Elle doit être à moi, dit-il, et la raison,
   C’est que je m’appelle Lion :
   À cela l’on n’a rien à dire.
   La seconde par droit me doit échoir encor :
   Ce droit, vous le savez, c’est le droit du plus fort.
   Comme le plus vaillant je prétends la troisième.
   Si quelqu’une de vous touche à la quatrième,
   Je l’étranglerai tout d’abord.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
    Commande n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 09/11/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.