Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Andromède, Prologue (Maurry, 1651) - Chauveau
Andromède, Prologue (Maurry, 1651) - Chauveau Auteur : Torelli, Giacomo (1608-1678)
Graveur : Chauveau, François (1613-1676)

Cette notice fait partie d’une série : Andromède, tragédie représentée avec les machines, Rouen, 1651
Datation : 1651

Source textuelle : Corneille, Pierre (1606-1684) Andromède

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Persée délivre Andromède
Dispositif : Décoration théâtrale

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, RES-YF-3864 ; 4-BL-3522 ; RES 4-3523
Notice n° A5018   (n°17 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
2. « DECORATION DU PROLOGUE : L’Ouverture du Theatre presente de front aux yeux des Spectateurs une vaste montagne, dont les sommets inégaux s’élevant les uns sur les autres, portent le faiste jusques dans les nuës. Le pied de cette montagne est percé à jour par une grotte profonde qui laisse voir la mer en éloignement. Les deux costez du Theatre sont occupez par une forest d’arbres touffus & entrelassez les uns dans les autres. Sur un des sommets de la montagne paroist Melpomene, la Muse de la Tragedie, & a l’opposite dans le Ciel on voit le Soleil s’avancer dans un char tout lumineux, tiré par les quatre chevaux qu’Ovide luy donne. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/02/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 13/03/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.