Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Poissons volants (Récit du voy av de GY Bonte-Koe van Horn, p.15)
Poissons volants (Récit du voy av de GY Bonte-Koe van Horn, p.15)
Cette notice fait partie d’une série : 1er voyage des Hollandais aux Indes Orientales, Amsterdam, Joost Hargers, 1650 (pièce ou n° 11 / 19)

Datation : 1650

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art
Notice n° A5786   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Journal de voyage de GY Bontekoe, Vve de Gijsbert de Groot, 1716, p. 15

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
1. En haut de la gravure, « Vliegende visschen en Meeuwen ».

Analyse de l’image :
    Après l’explosion du bateau, les marins de la chaloupe, sur les conseils de Bontekoe, fabriquent des voiles avec leurs chemises. Mais ils n’ont pas de provisions et pensent mourir de faim.
    « Il arriva, par la miséricorde de Dieu qu’une quantité de poissons volans (Cette sorte de poisson est de la grandeur d’un éperlan, ayant deux aîles au lieu de nageoires de devant, d’une peau fine, comme celle d’une chauve sourir, volant à côté du vent, & peut voler jusques à ce que leurs aîles deviennent séches, puis retombent dans la mer.) s’éleva de l’eau, & vint voler dans nos voiles. Nous en prîmes ce que nous pûmes, & les mangeâmes tous crus. »
   Récit du voyage aventureux de Guillaume Ysbrantsz Bonte-Koe van Horn.
   Verhael van de Avontuerlijke Reyse van Willem Ysbrantsz Bonte-Koe, van Horn.
   Le journal commence en décembre 1618. Texte non daté
   Cette gravure est probablement de réemploi : le récit de Bontekoe implique une seule petite embarcation avec une voile de fortune, non trois gros navires.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art
Traitement de l’image : 
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 27/05/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/01/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.