Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’île de Sumatra (Récit du voy av de GY Bonte-Koe van Horn, p. 21)
L’île de Sumatra (Récit du voy av de GY Bonte-Koe van Horn, p. 21)
Cette notice fait partie d’une série : 1er voyage des Hollandais aux Indes Orientales, Amsterdam, Joost Hargers, 1650 (pièce ou n° 12 / 19)

Datation : 1650

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art
Notice n° A5787   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Journal de voyage de GY Bontekoe, Vve de Gijsbert de Groot, 1716, p. 21

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
1. En haut de la gravure « Eylant Samatra ».

Analyse de l’image :
     « Le 11 nous vîmes l’île de Sumatra. Ayant plus couru au Zud que nous n’avions pensé, nous conjecturâmes que le courant de l’eau passoit par le Détroit de Sunda. […]
    Le 24, dés la pointe du jour on commença à battre la ville. Le Commandeur Corneille Reyrs, quin commandoit 600 hommes, fit une descente à terre avec 600 hommes, à la faveur du grand feu que nous faisions. Deux frégates approchèrent un peu pour s’opposer à son débarquement ; mais elles se retirèrent. Les Portugais, ayant fait quelques petits retranchemens où les nôtres devoient débarquer, s’opposérent à leur descente, & firent ferme ; mais nos gens l’épée à la main, donnant à tête baissée, les chassèrent de leurs tranchées, & le smirent en fuite. Le sPortugais gagnèrent une éminence, proche d’un couvent. Les nôtre s’étaient rendus maîtres de la basse terre, & les poursuivoient vigoureusement, quand, par accident, le feu se prit à nôtre poudre. Ce malheur nous arrêta, car nous n’en pouvions pas facilement en avoir d’autre. Les Portugais ayant un peu repris haléne, sachant que la poudra nous manquoit, formérent deux bataillons, & revinrent à la charge : l’un prit sa marche dans des broussailles, afin de nous couper chemin, & l’autre vint nous attaquer. Le Commandeur Reyrs nous fit battre en retraitte. Ainsi nos ennemis gagnoient le terrain. Le bataillons qui étoit dans les broussailles, vint fondre sur nous, & nous prenant en flanc, rompit nos rangs, & nous mit en déroute. Nous prîmes la fuite vers nos chaloupes, nous rembarquant en confusion. Nous eûmes dans cette deffaite 130 hommes de tuez, avec autant de blessez. Le Commandant reyrs fut legérement blessé au petit ventre. »
   Récit du voyage aventureux de Guillaume Ysbrantsz Bonte-Koe van Horn.
   Verhael van de Avontuerlijke Reyse van Willem Ysbrantsz Bonte-Koe, van Horn.
   Le journal commence en décembre 1618. Texte non daté
    Si l’on suit le récit, cette scène ne se déroule pas à Sumatra, mais à Macou.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art
Traitement de l’image : 
d'après microforme, cote n° M-9896 10/13
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 27/05/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/01/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.