Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Découverte de la profanation des hosties à l’église St-Merry - Belle
Découverte de la profanation des hosties à l’église St-Merry - Belle Auteur : Belle, Clément Louis Marie Anne (1722-1806)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1759 (pièce ou n° 122 / 164)

Datation : 1759

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 357 * Largeur 225 cm

Lieu de conservation : Paris, Église Saint-Merry

Bibliographie : M de Savignac, Peintures d’églises à Paris au 18e s, Somogy, 2002, n° 27, p. 165
Notice n° A6346   (n°14 sur 15)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Commandé pour la chapelle de la Communion de Saint-Merry.
Morceau d’agrément du peintre à l’Académie.

Analyse de l’image :
     « Par M. Belle, Agréé, Inspecteur de la Manufacture Royale des Gobelins.
   122. La Réparation de la Profanation commise dans l’Eglise de S. Merry à Paris, en 1722.
    Le S. Ciboire, en ayant été enlevé, fut trouvé quelques jours après brisé, & les Hostis répandues sur la terre dans une des Chapelles de cette Eglise, où elles avaient été jettées enveloppées dans un linge. M. Louis Mettra, alors Curé de cette Paroisse, y établit une Fêrte que l’on solemnise tous les ans le Dimanche d’après la Quasimodo, en réparation de cette impiété. M. Pierre Joseph Artaud, qui lui a succédé dans cette Cure en 1744, & qui est actuellement Evêque e Cavaillon, a cru devoir transmettre, par ce Tableau, le souvenir de l’objet de cette Fête.
    On y voit en bas le S. Ciboire & les Hosties renversées, le Curé & quelques Ecclésiastiques suivis du Peuple, sont prosternés dans un saisissement de frayeur & d’adoration. En haut paroît le Pere Etrnel : l’Ange Exterminateur est prêt à venger cet outrage ; la Religion prosternée implore la miséricorde de Dieu pour l’auteurb inconnu de ce sacrilége.
    Ce Tableau destiné à être placé dans l’Eglise de S. Merry, a onze pieds de hauteur sur sept de largeur. » (Livret du Salon de 1759.)
   
   Diderot ne mentionne pas ce tableau dans son bref compte rendu du Salon de 1759.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Église Saint-Merry
Traitement de l’image : 
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/12/2008
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.