Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Avantures d’Abdal-Moal (Gueullette, Contes chinois T2, 1728)
Avantures d’Abdal-Moal (Gueullette, Contes chinois T2, 1728)
Cette notice fait partie d’une série : Contes chinois ou les avent. de Fum-Hoam, Amsterdam, Vve Desbordes, 1728 (pièce ou n° 7 / 8)

Datation : 1728

Source textuelle : Contes chinois, ou les avantures merveilleuses du mandarin Fum-hoam (1723) XXXVIIIe soirée, Suite des Avantures d’Abdal-Moal, p. 168

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Oxford, Bibliothèque de la Fondation Voltaire (Taylor Institution Library), Vet. Fr. II A 350
Notice n° A8001   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Abdal Moal (Cabinet des fées, t19, 1785) - Marillier // The Adventures of Ab-Dal-Moal (Gueulette, Chinese Tales, 1745)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « Tom. 2. », à droite « pag. 150. ».
La gravure n’est pas signée.
2. XXXIII. soirée. La gravure est placée face à la page 130, première page du conte.

Analyse de l’image :
     Le narrateur est officier dans les Gardes du corps du roi d’Ormuz, il raconte son histoire au mandarin Fum-Hoam :
    Un philosophe arrive à la cour, il est alchimiste et possède l’élixir de Jouvence. Le vizir devient jaloux de ce philosophe et persuade le roi de le faire mettre en prison. Le narrateur est son geôlier et tente d’adoucir ses peines, tandis que le visir voudrait lui extorquer le secret de la fabrication de l’or.
    Le narrateur organise l’évasion du philosophe, qu’il fait passer pour mort dans la prison. Puis il simule un départ pour la Mecque et s’enfuit avec le philosophe, qui lui enseigne son art. Ils vivent ensemble quelques années, puis le philosophe meurt.
    Le narrateur se rend à Damas, où il guérit la reine grâce à l’elixir de Jouvence. Celle-ci l’épouse. Quatre-vints ans plus tard, il s’égare lors d’une partie de chasse et entre dans un maison de paysans, où il tombe amoureux de la belle Doulzagar. Il l’achète à son père et l’emmène à Damas. La reine, qui par ailleurs n’a pas eu d’enfant, découvre l’infidélité de son mari et en conçoit une mortelle jalousie.
   
    La scène représentée ici est celle où la reine, cherchant à surprendre le sultan adultère, est elle-même surprise par l’orage. Elle a d’abord intercepté Doulzagar, qui s’est laissée tomber de cheval pour ne pas être enlevée à Damas chez la reine. Le sultan s’est par ailleurs réfugié dans une grotte. Les esclaves de la reine tirent des flèches au hasard pour sécuriser les lieux, blessent le sultan et tuent Doulzagar. Le sultan, malgré ses blessures entreprend alors de les massacrer.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Oxford, Bibliothèque de la Fondation Voltaire (Taylor Institution Library)
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 08/08/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/02/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.