Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
M. le baron de Grimm - Carmontelle
M. le baron de Grimm - Carmontelle Auteur : Carmontelle, de son vrai nom Carrogis, Louis (1717-1806)
Œuvre signée.

Datation : 1758   (Œuvre datée)

Nature de l’image : Dessin à la mine de plomb
Technique utilisée : Mine de plomb et sanguine
Dimensions :  Hauteur 20 * Largeur 15 cm

Lieu de conservation : Chantilly, Musée Condé, CAR 401 (Carmontelle, t. VI, feuillet 15)
Notice n° A8236   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté au recto : 1758 (b.d.) ; Mr le baron de grimm (b., encre, de la main de M. de Ledan) ; au verso : Mr le baron de Grimm [...] en tête de la correspondance du baron de Grimm.
2. Lédans (1807), Pierre de La Mésangère (1816), Henri d’Orléans duc d’Aumale (L2778), donation en 1886 sous réserve d’usufruit. Entre en 1897 dans le musée.
3. Ce dessin a été gravé par Lecerf en 1769 puis par John Swaine.

Analyse de l’image :
     Frédéric Melchior Grimm, l’amant de Mme d’Epinay, le directeur de la Correspondance littéraire, posa pour Carmontelle. Il écrit dans la Correspondance littéraire du 1er mai 1763 :
    « M. de Carmontelle se fait depuis plusieurs années un recueil de portraits dessinés au crayon et lavés en couleurs de détrempe. Il a le talent de saisir singulièrement l’air, le maintien, l’esprit de la figure plus que la ressemblance des traits. Il m’arrive tous les jours de reconnaître dans le monde des gens que je n’ai jamais vus que dans ses recueils. Ces portraits de figures, toutes en pied, se font en deux heures de temps avec une facilité surprenante. Il est ainsi parvenu à avoir le portrait de toutes les femmes de Paris, de leur aveu. Ses recueils, qu’il augmente tous les jours, donnent aussi une idée de la variété des conditions ; des hommes et des femmes de tout état, de tout âge s’y trouvent pêle-mêle, depuis M. le Dauphin jusqu’au frotteur de Saint-Cloud. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Chantilly, Musée Condé
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 21/10/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.