Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Chambre de la Signature, Paroi de la Justice - Raphaël
Chambre de la Signature, Paroi de la Justice - Raphaël Auteur : Raphaël, Raffaello Sanzio dit (1483-1520)

Datation : entre 1507 et 1510

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Fresque

Lieu de conservation : Rome, Vatican

Bibliographie : Carlo Pietrangeli, Les Peintures du Vatican, Mengès, 1996, n° 307, p. 338, voir également p. 268
Notice n° A8249   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Commande du pape Jules II pour une chambre qui devait servir de Tribunal.

Analyse de l’image :
    Au plafond, les quatre médaillons allégoriques représenteraient la Théologie, la Philosophie, la Poésie et la Justice. C’est cette dernière, tenant la balance de la main gauche et brandissant l’épée de la main droite, que l’on voit en haut au centre.
   En haut, dans la lunette, les trois vertus représentées seraient la Force (d’esprit…), la Prudence et la Tempérance. Avec la Justice, elles constituent les quatre vertus cardinales (profanes). La figure féminine centrale, qui tient un miroir, désigne la Prudence. A gauche, la Force tient dans ses mains une branche de chêne rouvre allusion à la famille della Rovere d’où était issu Jules II, le pape commanditaire de ces fresques.
   En dessous, de part et d’autre de la fenêtre, à gauche Justinien reçoit la loi civile, à droite Grégoire IX approuve les décrétales (le droit canon).
   Paroi de gauche : L’Ecole d’Athènes.
   Paroi de droite : La Dispute du Saint Sacrement.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Rome, Vatican
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 04/11/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.