Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le lièvre et la tortue (Fables de La Fontaine, Barbin, 1668) - Chauveau
Le lièvre et la tortue (Fables de La Fontaine, Barbin, 1668) - Chauveau Auteur : Chauveau, François (1613-1676)

Cette notice fait partie d’une série : Fables choisies mises en vers par M. de La Fontaine, in-4°, Denys Thierry, 1668 (pièce ou n° 106 / 115)

Datation : 1668

Source textuelle : La Fontaine, Fables (1668-1692) Livre Vi, Fable 10, Pléiade p. 222

Sujet de l’image : Fiction, 17e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Versailles, Bibliothèque municipale centrale, Rés. Lebaudy in-4 32
Notice n° A8295   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Course d’Hippomène et d’Atalante - Hallé // Le lièvre et la tortue (La Fontaine, Desaint et Saillant, 1755) - Oudry

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé « F. C. » vers le bas vers le centre.
2. Livre VI, Fable 10.

Analyse de l’image :
    Texte de la fable :
   Rien ne sert de courir; il faut partir à point :
   Le lièvre et la tortue en sont un témoignage.
   “Gageons, dit celle-ci, que vous n’atteindrez point
   Sitôt que moi ce but. ― Sitôt ? Êtes-vous sage ?
    Repartit l’animal léger :
    Ma commère, il vous faut purger
    Avec quatre grains d’ellébore.)
    ― Sage ou non, je parie encore.”
    Ainsi fut fait ; et de tous deux
    On mit près du but les enjeux :
    Savoir quoi, ce n’est pas l’affaire,
    Ni de quel juge l’on convint.
   Notre lièvre n’avait que quatre pas à faire,
   J’entends de ceux qu’il fait lorsque, prêt d’être atteint,
   Il s’éloigne des chiens, les renvoie aux calendes,
    Et leur fait arpenter les landes.
   Ayant, dis-je, du temps de reste pour brouter,
    Pour dormir et pour écouter
    D’où vient le vent, il laisse la tortue
    Aller son train de sénateur.
    Elle part, elle s’évertue,
    Elle se hâte avec lenteur.
   Lui cependant méprise une telle victoire,
    Tient la gageure à peu de gloire,
    Croit qu’il y a de son honneur
    De partir tard. Il broute, il se repose,
    Il s’amuse à toute autre chose
    Qu’à la gageure. A la fin, quand il vit
   Que l’autre touchait presque au bout de la carrière,
   Il partit comme un trait; mais les élans qu’il fit
   Furent vains : la tortue arriva la première.
   “Eh bien ! lui cria-t-elle, avais-je pas raison ?
    De quoi vous sert votre vitesse ?
    Moi l’emporter ! et que serait-ce
    Si vous portiez une maison ?”

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Photographie numérique
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 28/11/2010
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.