Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Xanthippe déverse son pot de chambre sur Socrate - R. J. van Blommendael
Xanthippe déverse son pot de chambre sur Socrate - R. J. van Blommendael Auteur : Van Blommendael, Reyer Jacobsz (1628-1675)

Datation : entre 1660 et 1670   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Sujet historique. Socrate

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 210 * Largeur 198 cm

Lieu de conservation : Strasbourg, Musée des Beaux-Arts, MBA1377
Notice n° A8631   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Xanthippe vide son pot de chambre sur la tête de Socrate - O. Vaenius

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
2. Acquis par Hans Haug en 1934 pour le musée.

Analyse de l’image :
    Le sujet est tiré de Diogène Laërce. Socrate, assis sur le perron de sa maison, s’accoude sur une pierre où portant l’inscription de Delphes, Γνῶθι σεαῦτον (connais-toi toi-même). Derrière lui, Xanthippe depuis la fenêtre, n’ayant pu attirer son attention par sa poitrine dénudée, lui déverse sur la tête le contenu d’une cruche. Dans l’encadrement de la porte, Myrtonne, qui serait sa seconde épouse, tente elle aussi de le séduire en lui dévoilant un sein. Socrate reste indifférent aux provocations des deux femmes, mais regarde arriver son jeune disciple, Alcibiade, accompagné de son chien, qui porte sur son collier le nom de son maître.
   Sur le mur, au-dessus d’Alcibiade est épinglé un grand dessin sur lequel on distingue, de droite à gauche, une rangée de quilles, un homme couché à terre et la tête d’un cheval.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Service photographique des musées de Strasbourg, Bacher, Plisson, Bertola
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 08/07/2011
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.