Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Instruction de la Reine (Cycle de Marie de Médicis) - Rubens
Instruction de la Reine (Cycle de Marie de Médicis) - Rubens Auteur : Rubens, Pierre Paul (1577-1640)

Cette notice fait partie d’une série : Rubens, Cycle de la Vie de Marie de Médicis (pièce ou n° 4 / 25)

Datation : entre 1621 et 1625

Sujet de l’image : Composition mixte (allégorie et histoire)

Objet indexé dans l’image : Viole de Gambe

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 394 * Largeur 295 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, INV. 1771

Bibliographie : J. de Maere & N. Sainte Fare Garnot, Du Baroque au classicisme, Mercator, 2010, p. 43
Notice n° A8837   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Les Grâces - Carle Vanloo // Le jugement de Pâris (version de Madrid, 1639) - Rubens // Le jeune Louis XIII récite une leçon à Henri IV et à Marie de Médicis // L’éducation de la Vierge - Velasquez // Instruction de la Reine (esquisse pour le Cycle de Marie de Médicis) - Rubens

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. Rubens s’inspirera en 1639 de ces trois Grâces pour les déesses du Jugement de Paris qu’il peint pour Philippe IV.

Analyse de l’image :
    La commande faite à Rubens stipulait ceci :
   « 6. Tableau. Instruction de la Reine.
   La Reine est instruite par Minerve en toutes sortes de prières accompagnée de trois Grâces. Mercure descend du ciel avec son caducée en main pour apprendre à la Reine à bien parler. Auprès de la Reine est un Orphée avec sa lyre, une tête de sculpture, une palette avec les couleurs et pinceaux pour montrer que la reine aime la musique, peinture et sculpture. »
   (Bnf Ms Baluze, 323, fol. 54, transcription Foucart et Thuillier, corr. Hénin et Cojannot)
   
   A la place d’Orphée avec sa lyre, Rubens a peint un jeune homme jouant de la viole et disposé un théorbe à ses pieds. La viole est pour ainsi dire plantée sur la bordure du bouclier de Minerve et de sa Gorgone. Le haut du chevillier est orné d’un lion, symbole de Florence. Le jeune homme représente-t-il toujours d’Orphée ou Rubens lui a-t-il substitué une représentation d’Harmonie, comme l’interprète Bellori dans sa Description de la galerie Médicis ? (Le Vite de’ pittori, scultori et architetti moderni, Rome, Mascardi, 1672, n°3)
   
   Le tableau constitue un attelage de plusieurs compositions d’histoire canoniques : l’éducation de la Vierge pour le groupe articulé autour de Marie de Médicis, les trois Grâces pour le groupe de droite. Quant à Mercure, la position quasiment horizontale de son corps, en raccourci et en contre-plongée, constitue un tour de force. Véronèse en donne plusieurs exemples qui ont pu inspirer Rubens.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/08/2011
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 04/12/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.