Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le renard et la cigogne - Frans Snyders
Le renard et la cigogne - Frans Snyders Auteur : Snyders ou Snijders, Frans (1579-1657)

Datation : 1657

Source textuelle : La Fontaine, Fables (1668-1692) Livre I, Fable 18, Pléiade p. 57
Notice n° B0487   (n°17 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. Variante au Mémorial Art Gallery, Université de Rochester, Etat de New York.

Analyse de l’image :
    Cigogne ou héron ?
   
   Texte de la fable :
   Compère le Renard se mit un jour en frais,
   Et retint à dîner commère la Cigogne.
   Le régal fut petit et sans beaucoup d’apprêts :
   Le Galand, pour toute besogne
   Avait un brouet clair (il vivait chichement).
   Ce brouet fut par lui servi sur une assiette.
   La Cigogne au long bec n’en put attraper miette ;
   Et le Drôle eut lapé le tout en un moment.
   Pour se venger de cette tromperie,
   À quelque temps de là, la Cigogne le prie.
   Volontiers, lui dit-il, car avec mes amis
   Je ne fais point cérémonie.
   À l’heure dite, il courut au logis
   De la Cigogne son hôtesse ;
   Loua très fort sa politesse,
   Trouva le dîner cuit à point.
   Bon appétit surtout ; Renards n’en manquent point.
   Il se réjouissait à l’odeur de la viande
   Mise en menus morceaux, et qu’il croyait friande.
   On servit, pour l’embarrasser
   En un vase à long col, et d’étroite embouchure.
   Le bec de la Cigogne y pouvait bien passer,
   Mais le museau du Sire était d’autre mesure.
   Il lui fallut à jeun retourner au logis,
   Honteux comme un Renard qu’une Poule aurait pris,
   Serrant la queue, et portant bas l’oreille.
   Trompeurs, c’est pour vous que j’écris,
   Attendez-vous à la pareille.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/02/2013
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.