Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Chant II (Phrosine et Mélidore, 1772) - Baquoy d’après Eisen
Chant II (Phrosine et Mélidore, 1772) - Baquoy d’après Eisen Auteur : Eisen, Charles (1720-1778)
Œuvre signée.
Graveur : Baquoy, Jean-Charles (1721-1777)

Cette notice fait partie d’une série : [P. J. Bernard,] Phrosine et Mélidore, Messine et Paris, Le Jay, 1772 (pièce ou n° 2 / 4)

Datation : 1772

Source textuelle : P. J. Bernard, Phrosine et Mélidore, poème en quatre chants (1772)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° B2311   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé sous la gravure à gauche « Ch. Eisen. inv. », à droite « C. Baquoy. sculp. »

Analyse de l’image :
     « Non loin du port, au couchant de la Ville,
   Du fond des eaux paroît sortir une Ile ».
   Mélidore vient se réfugier dans l’île auprès de l’ermite qui y régnait. L’ermite meurt et Mélidore lui succède.
   Pendant ce temps, Phrosine se désespère. Elle aime à se baigner près de sa maison avec sa compagne Aly.
    « La mer bornant la maison Faventine,
   Baignoit les murs qui renfermoient Phrosine ;
   Un sûr asyle, ignoré dans ces lieux, Formoit pour elle un bain délicieux.
   Là, chaque nuit Phrosine descendue,
   Menoit Aly sa compagne assidue.
   Là, sans rougir, se splus secrets appas
   Souffroient de syeux qu’elles ne craignoit pas. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 16/10/2014
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.