Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les deux cages, ou la plus heureuse - De Bréa d’après Nicolas Lavreince
Les deux cages, ou la plus heureuse - De Bréa d’après Nicolas Lavreince Auteur : Lafrensen, Nils ou Niklas, dit Nicolas Lavreince le Jeune (1737-1807), suédois
Graveur : De Bréa, graveur français du XVIIIe siècle

Datation : 1789

Sujet de l’image : Sujet de genre. La cage à oiseaux

Objets indexés dans l’image :
Cage / Oiseau(x)

Nature de l’image : Gravure
Technique utilisée : manière noire
Dimensions :  Hauteur 55 * Largeur 37,7 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, 6922 LR/ Recto
Notice n° B2868   (n°11 sur 33)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Annoncé par Le Mercure de France le 1er août 1789 : « LES DEUX CAILLES OU LA PLUS HEUREUSE, estampe gravée à la manière noire par M. de Brea, d’après le tableau peint à la gouache par Lavrince, peintre du Roi de Suède. Prix : 12 livres. A Paris, chez l’auteur, rue du Croissant, au coin de celle Montmartre et Jauffret, marchand d’estampes, galerie du Palais-Royal, n° 146. » Journal de Paris, vendredi 17 juillet 1789 : « N° 198. LES DEUX CAGES, OU LA PLUS HEUREUSE, estampe gravée à la manière noire par de Bréa, d’après le tableau peint à la gouache par M. Lavrince, peintre du Roi de Suède. Prix : 12 livres. A Paris, chez de Bréa, rue du Croissant, au coin de celle Montmartre ; et Jauffret, marchand d’estampes, galerie du Palais-Royal, n° 146. »
Acquis par don en 1935. Réserve Edmond de Rothschild, portefeuille 256.

Analyse de l’image :
    Catalogue de vente du 31 mai 1790 (Le Brun expert, Bnf Estampes YD 166) : « Une jeune femme assise sur un tertre au pied d’un arbre, un grand chapeau à plumes sur la tête, les deux jambes entr’ouvertes, son jupon légèrement relevé. Entre ses jambes et posée à terre, une cage dont la porte est entr’ouverte. Un petit oiseau en liberté est près de cette porte et regarde dans l’intérieur de la cage.
   Une deuxième femme accoudée sur le tertre, pleure en se frottant les yeux d’une main. Elle tient de l’autre une cage entr’ouverte et dont l’oiseau s’est échappé.
   Un vase monumental en pierre. Peint à la gouache par Lavrince peintre du roi de Suède. Gravé par de Brea. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://ag.louvre.fr (Inventaire du dép. des arts graphiques)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 28/10/2015
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 30/08/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.