Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
David et la femme de Téqoa (Speculum humanæ salvationis 10C23)
David et la femme de Téqoa (Speculum humanæ salvationis 10C23)
Cette notice fait partie d’une série : Speculum humanae salvationis, Meermanno Koninklijke Bibliotheek, La Haye 10C23 (pièce ou n° 148 / 193)

Datation : entre 1400 et 1450   (date conjecturale)

Source textuelle : Samuel (2ème livre) XIV, 4-11 (Bible de Jérusalem, p. 444-445)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. David

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : La Haye, Meermanno Koninklijke Bibliotheek, Den Haag, MMW, 10 C 23, fol. 41r°, image de gauche
Notice n° B3001   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Rubrique : « mulier theucuites placat iram | dauid con[tra] absolon »

Analyse de l’image :
    Joab veut obtenir de David le pardon et le rappel d’Absalom. Pour cela, il envoie à David une femme avisée, déguisée en veuve. L’affaire pour laquelle la fausse veuve implore la miséricorde de David n’est qu’une parabole de celle qui a déclenché l’exil d’Absalom après la mort d’Amnon.
   
    « La femme de Tekoa alla parler au roi. Elle tomba la face contre terre et se prosterna, et elle dit: O roi, sauve-moi !
    Le roi lui dit: Qu’as-tu ? Elle répondit : Oui, je suis veuve, mon mari est mort !
    Ta servante avait deux fils ; ils se sont tous deux querellés dans les champs, et il n’y avait personne pour les séparer ; l’un a frappé l’autre, et l’a tué.
    Et voici, toute la famille s’est levée contre ta servante, en disant : Livre le meurtrier de son frère ! Nous voulons le faire mourir, pour la vie de son frère qu’il a tué ; nous voulons détruire même l’héritier ! Ils éteindraient ainsi le tison qui me reste, pour ne laisser à mon mari ni nom ni survivant sur la face de la terre.
    Le roi dit à la femme : Va dans ta maison. Je donnerai des ordres à ton sujet.
    La femme de Tekoa dit au roi: C’est sur moi, ô roi mon seigneur, et sur la maison de mon père, que le châtiment va tomber ; le roi et son trône n’auront pas à en souffrir.
    Le roi dit : Si quelqu’un parle contre toi, amène-le-moi, et il ne lui arrivera plus de te toucher.
    Elle dit : Que le roi se souvienne de l’Eternel, ton Dieu, afin que le vengeur du sang n’augmente pas la ruine, et qu’on ne détruise pas mon fils ! Et il dit : L’Eternel est vivant ! il ne tombera pas à terre un cheveu de ton fils. »
    (2 Samuel 14, 4-11)
   
   La fausse veuve amène ensuite David à comprendre que s’il a pardonné à son prétendu fils, il doit pardonner de même à Absalom, ce qu’il fait.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : La Haye, Meermanno Koninklijke Bibliotheek
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://manuscripts.kb.nl (La Haye, Bibliothèque Meermanno)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 29/11/2015
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 21/07/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.