Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Cacaoyer, Canellier (Encyclopédie, t23, Histoire naturelle, Pl101)
Cacaoyer, Canellier  (Encyclopédie, t23, Histoire naturelle, Pl101) Auteur : Martinet François-Nicolas (1731- actif vers 1760), illustrateur et graveur
Graveur : Benard, graveur pour l’Encyclopédie, XVIIIe siècle

Cette notice fait partie d’une série : Recueil de planches sur les sciences, les arts libéraux… (Encyclopédie Diderot) (pièce ou n° 20 / 26)

Datation : 1768

Sujet de l’image : Histoire des sciences, botanique

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Notice n° B3352   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Bilimberia, Acajou et Canellier (Hist. gale des voyages, 1753, t. 11)

Analyse de l’image :
    Le Cacaoyer fig. 1. arbre de médiocre grandeur, qui ne se trouve que dans les pays chauds de l’Amérique, ses feuilles sont grandes & alternes, ses fleurs A A naissent le long des branches rassemblées en paquets, elles sont composées de cinq pétales, le calice a aussi cinq feuilles, les étamines sont au nombre de cinq & réunies ensemble. Quand ces fleurs sont passées, le pistil devient un fruit B ovoïde, à côtes, à - peu - près de la grosseur d’un Concombre, & composé d’une écorce dure. On a représenté un de ces fruits C coupé transversalement par le milieu, pour faire voir l’intérieur qui est rempli d’amandes ovoïdes, on en a représenté un de grandeur naturelle en D, c’est avec ces amandes que l’on fait le Chocolat. Voyez cet article dans le corps de l’Ouvrage.
   
   Le Canellier fig. 2. est un arbre de médiocre grandeur, qui croît dans les grandes Indes, & particulierement à Ceylan, ses feuilles sont le plus souvent alternes, & quelquefois opposées; ses fleurs naissent en bouquet aux aisselles des feuilles & à l’extrémité des branches, elles sont composées de six pétales, le pistil se trouve au milieu des étamines, & devient, quand la fleur est passée, un fruit ou plutôt une baie ovale qui renferme une amande de même forme. Quand les Canneliers ont un certain âge, on enleve, dans le tems qu’ils sont bien en seve, l’écorce qu’on sépare ensuite en deux parties, l’écorce extérieure ne vaut rien, c’est celle qui touche le bois qui a tant de parfum, plus elle est fraîche, plus elle contient d’huile essentielle.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché :
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière (Cachan)
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 08/03/2016
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 20/03/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.