Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Virtus deserta - Andrea Mantegna
Virtus deserta - Andrea Mantegna Auteur : Mantegna, Andrea (1431-1506)

Datation : entre 1489 et 1491   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, taille-douce (au burin)
Dimensions :  Hauteur 28,9 * Largeur 42,9 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes , Ea 31 a rés. Cl. 88 C 134 686
Notice n° B3517   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Trois figures d’Hercule, et la Vertu désertée - Peter Vischer le jeune

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. http://books.openedition.org/editionsbnf/1348

Analyse de l’image :
    Partie inférieure d’une gravure représentant, au-dessus, « Virtus combusta », autrement dit les vices.
    Au centre, une fosse remplie de personnages, entraînés là par les vices représentés au-dessus. Seule la science de Mercure, qui à droite est reconnaissable à son caducée, peut les en tirer. À gauche, à l’entrée de la fosse, la métamorphose de Daphné en arbre évoque son viol par Apollon, comme le rappelle l’inscription VIRTVS DESERTA et, sur une pierre, au bas : VIRTVTI·S·A·I·, qui pourrait correspondre à une phrase écrite à deux reprises par Mantegna, dans des lettres adressées au marquis Francesco Gonzaga, en 1489 et 1491 : Virtuti semper adversatur ignorantia (« L’Ignorance s’oppose toujours à la Vertu »).
    Ainsi, de droite à gauche sur le dessin, la science de Mercure s’oppose à l’ignorance, mère du vice.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 26/03/2016
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 26/03/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.