Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Front. de la Fausseté des vertus humaines de J. Esprit, 1678 - Ph. de Champaigne
Front. de la Fausseté des vertus humaines de J. Esprit, 1678 - Ph. de Champaigne Auteur : Champaigne ou Champagne, Philippe de (1602-1674)
Œuvre signée.
Graveur : van Schuppen, Pieter (1627-1702)

Datation : 1677   (Œuvre datée)

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, R-18578
Notice n° B3754   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Frontispice des Maximes de La Rochefoucauld (1ère éd., 1665) - Étienne Picart // Front. de la Fausseté des vertus humaines de J. Esprit, 1709

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Sous la gravure « Non faciet jam larua pares »
Signé sous la devise latine, à gauche « de Champagne delin. », à droite « P. Van-Schuppen Sculp. 1677. »
2. Jacques Esprit, La Fausseté des vertus humaines, 2 vol., Paris, Guillaume Desprez, 1678.

Analyse de l’image :
    Le jeune homme au centre suit la Vérité brandissant l’épée de vérité et dédaigne la Fausseté des vertus humaines, qui porte le masque d’hypocrite, les œuvres de Sénèque sous le bras, et le poignard des traîtres.
   L’allégorie reprend et développe celle du frontispice des Maximes de La Rochedoucauld.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 23/05/2016
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 17/05/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.