Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Popilius demande à Antiochus IV d’arrêter ses ravages en Egypte - Lagrenée
Popilius demande à Antiochus IV d’arrêter ses ravages en Egypte - Lagrenée Auteur : Lagrenée dit l’aîné, Louis-Jean-François (1725-1805)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1779 (pièce ou n° 5 / 293)

Datation : 1779   (Œuvre datée)

Source textuelle : Tite-Live, Histoire romaine, livre XLV Chapitre 12 (Conflit de Rome avec la Macédoine)

Sujet de l’image : Sujet historique. Popilius
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 418 * Largeur 322 cm

Lieu de conservation : Lille, Musée des Beaux-Arts, P 901
Notice n° B3965   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Antiochus enfermé dans un cercle par Popilius - Le Bas

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté « L LAGRENEE 1779 ».
3. Un dessin préparatoire est conservé également à Lille.

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1779 :
    « Par M. de la Grenée, l’aîné, Professeur
   5. Popilius envoyé en ambassade à Antiochus Epiphanes, pour arrêter le cours de ses ravages en Egypte.
    Le Consul & ses deux Collégues joignirent Antiochus à Eleusine, Bourgade peu éloignée de la Ville d’Alexandrie, que ce Prince alloit assiéger. Là, le Consul lui lut le décret du Sénat, qui portoit : qu’Antiochus cesse de faire la guerre à Ptholomée en Sirie. Ce Roi rpéondit au Conul : donnez-moi le tems d’en conférer avec mon Conseil. Le fier Républicain ne trouvant point la réponse du Roi assez prompte ni assez décisive, l’environna d’un cercle, qu’il traça sur le sable avec la baguette qu’il tenoit à la main, en lui disant : vous ne sortirez pas de l’enceinte où je vous enferme, que je ne sache si je dois vous regarder comme ami ou comme ennemi. Vous devez révérer en moi l’autorité du Sénat Romain que je représente. Le Roi cessa toute hostilité.
    Ce Tableau, de 13 pieds de large sur 10 de haut, est pour le Roi. »
   
   En 168 av. J.-C., pendant le conflit entre Rome et la Macédoine, Publius Popillius Laenas, ancien consul (172), est envoyé comme ambassadeur pour éviter une guerre entre Antiochus IV, dit Antiochus Epiphane, roi séleucide qui veut envahir Alexandrie, et le roi d’Égypte Ptolémée VI.
   L’ambassade romaine rencontre Antiochus près d’Alexandrie. Pour hâter une négociation difficile, Popillius trace le fameux « cercle de Popillius » : avec un bâton, il entoure d’un cercle le roi Antiochus, lui interdisant d’en sortir tant qu’il n’aura pas donné sa réponse à l’injonction romaine. L’intimidation réussit : Antiochus renonce à sa conquête de l’Égypte.
   
   Cet épisode est raconté au livre XLV de l’Histoire romaine de Tite-Live.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Lille, Musée des Beaux-Arts
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://commons.wikimedia.org/
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 23/10/2016
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 24/08/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.