Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Le bureau de Finot (Lost Illusions, 1898) - Adrien Moreau
Le bureau de Finot (Lost Illusions, 1898) - Adrien Moreau Auteur : Moreau, Adrien (1843-1906)
Graveur : Boilot, Alfred (1814-1898)

Cette notice fait partie d’une série : Balzac, Lost Illusions, ill. Adrien Moreau, Philadelphie, 1898, 3 vol. (pièce ou n° 1 / 16)

Datation : 1897   (Œuvre datée)

Source textuelle : Balzac, Illusions perdues (1837-1843) Pléiade, p. 431

Sujet de l’image : Fiction, 19e siècle

Nature de l’image : Gravure sur acier

Lieu de conservation : Los Angeles, University of California Library, LAGE-548297
Notice n° B5067   (n°6 sur 29)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas de la gravure à gauche « ALF. BOILOT aq-f- » (aquafortiste), à droite « ADRIEN-MOREAU. »
2. Gravure frontispice du tome I.

Analyse de l’image :
     « Lucien grimpa lestement l’escalier, et seproduisit en maître dans les bureaux du journal. Coloquinte ayant toujours son papier timbré sur la tête et le vieux Giroudeau lui dirent encore assez hypocritement que personne n’était venu.
    “Mais les rédacteurs doivent se voir quelque part pour convenir du journal, dit-il.
    — Probablement, mais la rédaction ne me regarde pas”, dit le capitaine de la Garde impériale qui se rmeit à vérifier ses bandes en faisant son éternel broum ! broum !
    En ce moment, par un hasard, doit-on dire heureux ou malheureux ? Finot vint pour annoncer à Giroudeau sa fausse abdication, et lui recommander de veiller à ses intérêts.
    “Pas de diplomatie avec monsieur, il est du journal, dit Finot à son oncle en prenant la main de Lucien et la lui serrant. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Los Angeles, University of California Library
Traitement de l’image : Scanner à plat
Localisation de la reproduction : https://archive.org/
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/10/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 07/10/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.