Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
« Une bien dangeruse meslée… » (Roland l’amoureux, ch3, 1549)
« Une bien dangeruse meslée… » (Roland l’amoureux, ch3, 1549)
Cette notice fait partie d’une série : Roland l’Amoureux, trad. française Maître Jacques Vincent, Paris, 1549, in-fol (pièce ou n° 3 / 4)

Datation : 1549

Sujet de l’image : Fiction, 15e siècle. Orlando inamorato

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, YD-6, folio 12 verso
Notice n° B5600   (n°2 sur 6)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Argument du chant au-dessus de la gravure : « Comme l’honneur de la iouste fut donné à Astolphe, apres qu’il eut abattu Grandonio : Toutesfois il fut trahy puys après par l’vn de ceux de Maience, lequel il bleça. À l’occasion de quoy il fut fait prisonnier en prison fermée, durant laquelle Regnaud vint boyre à la fontaine de Merlin : qui fut cause qu’il prit en hayne Angelique. Ferragut combat de rechef à l’encontre d’Argail, lequel fut par luy occis, & porté pres vn fleuue, dans lequel il l’enseuelit, comme il luy auoit promis. Depuys il rencontra Roland, auec lequel il fist maints beaux faitz d’armes en la presence d’Angelique.

Analyse de l’image :
     « Alors commença en la place une bien dangereuse mêlée : pour ce que Ganes, Macaire et Uguelin, les armes en main, s’en vinrent droit à Astolphe. Mais le Duc de Naymes, Richard, & Turpin, firent leur devoir de le secourir. Et d’un côté, et d’autre, se commençait à échauffer le fer, quand le Roi Charles vint arriver au combat, qui se prit à ruer grands coups de bâton à l’un, puis à l’autre, en telle sorte, qu’il en rompit la tête à plus de trente, disant par grande colère : Qui est ce traître, lequel, sans avoir respect à ma personne, ne crainte de me désobéir, a eu la hardiesse troubler cette fête tant excellente ? »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/12/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 19/12/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.