Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La belle limonadière (Modes & Usages de Paris, n°98, 1827)
La belle limonadière (Modes & Usages de Paris, n°98, 1827)
Cette notice fait partie d’une série : P. de La Mésangère, Observations sur les modes et les usages de Paris, 1827 (pièce ou n° 10 / 10)

Datation : 1827

Sujet de l’image : Sujet de genre

Nature de l’image : Gravure

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Z AUDEOUD-65
Notice n° B5611   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le café Du Bosquet sous le Directoire (La belle Limonadière) // La belle limonadière, ou le trône des mille colonnes

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Légende : « Année 1816. Comme tout se perfectionne malgré les déclamations de quelquesmisanthropes ! Si l’on vous avait dit autrefois : “Voulez-vous passer une soirée dans lessalons éblouissants par le double éclat des dorures et des lumières que répèteront mille glaces officieuses ? voulez-vous voir un luxe asiatique prodigué pour élever un trône digne de la souveraine de ce jour enchanté ? voulez-vous admirer enfin un de ces palais fantastiques que la brillante imagination de l’auteur des Mille et une Nuits avait seul construits ?” à coup sûr vous auriez demandé chez quel prince ou chez quel femrier-général on voulait vous conduire. Eh bien ? le séjour où se dpéloient tous ces prodiges est ouvert à tout le monde. L’accès de ce temple de la féerie est ouvert à quiconque peut payer une bavaroise ou bol de punch ; et c’est un cafetier
Qui fit naître à sa voix ces pompeuses merveilles.
C’est là que la belle Limonadière, placée sur un fauteuil dont les arts ont fait un trône (1), domine sur la cour nombreuse des consommateurs qui viennent chaquesoir acheter le plaisir de la contempler. »

(1) Ce fauteuil fut réellement un trône en Italie, il y a quelques années, et coûta douze mille francs. Il a passé, moyennant quatre milles, d’un café dans un palais.

2. Café Du Bosquet rue Saint-Honoré.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/12/2017
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 25/12/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.