Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Anchise reconduit Enée et la Sibylle à la porte d’ivoire (Vat. Lat. 3225, fol57)
Anchise reconduit Enée et la Sibylle à la porte d’ivoire (Vat. Lat. 3225, fol57)
Datation : entre 300 et 400

Source textuelle : Virgile, Énéide, Chant 06 (La descente aux Enfers) v. 893-898

Sujet de l’image : Énéide. Énée aux Enfers

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Rome, Vatican, Vat. Lat. 3225, folio 54 recto
Notice n° B5684   (n°5 sur 6)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Sur l’enluminure on peut lire, sous le personnage de gauche, ANCHISVS, sous les personnages de droite, SIBYLLA et AENEAS, sous le pilier de gauche, PORTAE, en haut sur la porte de gauche, CORNEA, sur la porte de droite, EBURNEA.
2. Le manuscrit contient des fragments des Géorgiques et de l’Énéide.

Analyse de l’image :
    « Sunt geminae Somni portae, quarum altera fertur
   cornea, qua ueris facilis datur exitus umbris,
   altera candenti perfecta nitens elephanto,
   sed falsa ad caelum mittunt insomnia manes.
   His ibi tum natum Anchises unaque Sibyllam
   prosequitur dictis portaque emittit eburna. » (Énéide, VI, 893-898)
    Il y a deux portes du Sommeil, l’une dit-on
    est de corne, par où une sortie facile est donnée aux vraies ombres,
    l’autre est parfaite, brillante d’ivoire éblouissant
    mais [par elle] ce sont des songes faux qu’envoient au ciel les manes.
    Là alors Anchise accompagne son fils et avec lui la Sibylle
    et, sur ces mots, les fait sortir par la porte d’ivoire

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Rome, Vatican
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 06/03/2018
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 06/03/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.