Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Montpellier
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La prise de Juliers (Cycle de Marie de Médicis) - Rubens
La prise de Juliers (Cycle de Marie de Médicis) - Rubens Auteur : Rubens, Pierre Paul (1577-1640)

Cette notice fait partie d’une série : Rubens, Cycle de la Vie de Marie de Médicis (pièce ou n° 14 / 25)

Datation : entre 1621 et 1625

Sujet de l’image : Composition mixte (allégorie et histoire)

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 394 * Largeur 295 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, INV. 1781
Notice n° B5961   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Portrait équestre de Louis XIII

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. On peut voir ce tableau comme une sorte de réplique au Portrait équestre de Louis XIII, qui célébrait probablement l’assassinat de Concini.

Analyse de l’image :
    Marie de Médicis intervient dans la crise du duché de Juliers. Situé en terre d’empire, ce duché aurait dû échoir à l’électeur de Brandebourg, protestant, mais a fait l’objet d’une captation par les candidats catholiques à l’héritage, soutenus par les Habsbourg. Les Hollandais, alors alliés de la France, mettent le siège devant la ville et sont sur le point d’obtenir la reddition des assiégés. Mais Marie de Médicis ne pousse pas plus loin l’avantage : sitôt la prise de Juliers acquise, elle rappelle l’armée, commandée par le maréchal de La Châtre.
   
   La commande faite à Rubens stipulait ceci :
    « 16. Tableau. La prise de Juliers.
   La ville de Juliers est représentée avec ses retranchements et canons à l’entour ; au-devant du tableau est représenté un cheval blanc, beau en perfection, en action fougueuse, levant les pieds de devant, qui a de grands crins tressés et cordonnés, harnaché d’harnois en broderie d’or, portant de grands panaches sur la tête, sur lequel la Reine est à cheval, somptueusement et magnifiquement vêtue, l’armet en tête, les cheveux pendant, tenant un bâton en sa main, accompagnée de la Victoire qui lui met une couronne sur la tête ; à côté une Renommée publie la grandeur de la Reine ; au côté du cheval est la Générosité qui met une main sur un lion, de l’autre tient des bagues qu’elle fait mine vouloir distribuer ; au bas du tableau est représentée une armée de cavalerie commandée par M. le Maréchal de la Châtre, qui remet Juliers entre les mains des protestants suivant les promesses du Roi. »
   (Bnf Ms Baluze, 323, fol. 54, transcription Foucart et Thuillier, corr. Hénin et Cojannot)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Louvre
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 30/11/2018
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 04/12/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.